Agrandir sa maison plutôt que déménager

Vous avez conscience que votre maison recèle un potentiel incroyable et souhaitez l’agrandir plutôt que déménager. En fonction de sa configuration et de vos souhaits, il est possible de créer les mètres carrés qu’il vous manque.

Le besoin de mètres carrés en plus se fait sentir ? Optez pour une solution d’extension. En général, quatre solutions s’offrent à vous. Quatre alternatives bien étudiées parmi lesquelles vous trouverez sûrement le type d’agrandissement de maison qui correspond au mieux à vos besoins. Choisissez le modèle qui vous convient et lancez-vous dans cette aventure d’extension en toute sérénité !

Extension de maison


Agrandir à l’horizontale en créant une extension

Aménagement des combles


Aménager votre grenier pour gagner des mètres carrés

Télécharger la brochure

Envie d’en savoir plus sur les solutions pour agrandir votre maison ? Télécharger votre guide gratuit.

Télécharger

Demandez votre étude

Envie de parler à un conseiller pour connaître la solution la plus avantageuse ?

Prendre rendez-vous

L’agrandissement de maison : 4 solutions adaptées à votre situation

Votre jardin : un milieu d’extension idéal

Si votre jardin présente une superficie assez vaste pour être exploitable, un agrandissement de maison de plain-pied est une option envisageable. La bordure à étendre dépend du plan, de la morphologie de votre résidence et des salles à créer.

Quelles sont les possibilités de création ?

Agrandir sa maison en empiétant sur le jardin ouvre à d’innombrables éventualités. En effet, vous pouvez notamment disposer de cette parcelle de terre pour étendre votre cuisine, votre séjour et même votre salle à manger. Par ailleurs, la conception d’une dépendance ou d’une construction indépendante à votre logement principal tel qu’un studio de jardin est aussi possible.

Quels travaux vous attendent ?

La solution d’agrandissement de maison est assimilable à une procédée d’édification d’une nouvelle maison. Aussi, prenez en compte la nécessité d’une réalisation de travaux lourds relatifs à une construction neuve. D’autre part, si vous concevez une dépendance, des travaux permettant une relation des deux volumes sont à prévoir.

Quelles formalités administratives sont à prévoir pour votre projet ?

Vous devez d’abord vérifier le COS ou coefficient d’occupation des sols en consultant votre PLU. Ce dernier regroupe en effet tous les critères indispensables pour pouvoir agrandir votre maison. Vous devez notamment respecter l’emprise au sol permise par votre commune. Pour une surface de plus de 20m2 un permis de construire est à demander. Une déclaration préalable est suffisante en-dessous de cette superficie. Pour un total de surface de 170m2, extension et existant, le recours à un architecte est obligatoire.

L’aménagement de votre sous-sol : une alternative intéressante

Votre sous-sol possède également un potentiel d’aménagement à ne pas minimiser. Exploitez-le en utilisant tout cet espace vacant comme promoteur de votre projet d’agrandissement de maison.

Les premières étapes de cette réalisation

Agrandir sa maison par l’aménagement de sous-sol requiert au minimum une hauteur de 1.80m sous plafond avec accès à l’extérieur. Votre plan devrait être validé par la municipalité s’il n’y a aucune zone inondable dans votre cave. Dans le cas où vous devez décoller une partie du plancher pour placer l’escalier, installer un support intérieur sur les murs qui fait appel à une transformation de la structure ou encore poser des fenêtres, l’octroi d’un permis de construire est impératif.

Les travaux à effectuer pour aménager le sous-sol

Le principal de l’ouvrage à exécuter consiste au réglage des problèmes liés à l’humidité, ceci dans le but de transformer le milieu insalubre en milieu sain, propice à un espace de vie. De plus, la mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée est la condition sine qua non d’un agrandissement de maison de ce genre.

Le coût moyen à envisager pour ce projet

Estimez un budget situé dans une fourchette de 800 et 1 500 euros/m2 pour un aménagement en intégralité de votre sous-sol, et 2 000 à 2 500 euros/m2 si une extension ou un rehaussement s’impose. Agrandir sa maison nécessite aussi de prévoir un certain taux pour les imprévus.

L’idée d’une surélévation pour un supplément de mètres carrés

Cette mesure est surtout adoptée par les propriétaires disposant d’une résidence à un étage. Le rez-de-chaussée étant réservé aux salles de réception, l’étage est souvent dédié aux chambres et aux sanitaires. Un agrandissement de maison par mécanisme de surélévation est une idée tentante pour un espace d’intimité additionnel.

Des ouvrages lourds pour un rehaussement de maison

Ce type d’agrandissement de maison fait appel à une modification complète de la toiture, celle-ci étant démontée pour permettre la surélévation. Le plancher, les mûrs et les cloisons sont à rajouter. Prévoyez dans ce cas-ci un frais de dépense de l’ordre de 2 000 euros/m2. A noter cependant que cette estimation peut varier en fonction des difficultés rencontrées.

Des formalités fiscales et administratives

Pour agrandir votre maison, consultez le PLU qui vous informe sur le COS, un indicateur qui limite la surface de plancher autorisée pour un terrain donné. Par ailleurs, le PLU détermine la hauteur de la surélévation à ne pas dépasser. Pour tout acte de rehaussement, un permis de construire est obligatoire. Les travaux d’extension que vous avez effectués doivent être déclarés auprès du fisc pour recalculer la valeur de votre taxe foncière et d’habitation.

Aménager ses combles : un concept d’agrandissement à adopter

L’aménagement de combles est un moyen qui vous permet d’acquérir un espace supplémentaire tout en donnant une plus-value à votre maison en cas de revente. Salle de jeu, bibliothèque, chambre d’enfant, suite parentale ou salle de bain, vous ce ne sont pas les idées qui manqueront quant à l’usage de ces mètres carrés supplémentaires.

Le diagnostic de faisabilité

Avant toute chose, faites le constat des lieux. Pour l’agrandissement de votre maison, une hauteur sous-toiture de plus de 1.80m est requise. L’angle d’inclinaison de la pente doit également être supérieur à 30° pour que les combles soient directement aménageables. Par ailleurs, la nature de la charpente est l’élément directeur de vos travaux. En effet, celle de type métallique nécessite une modification intégrale et la suppression des fermettes en W. Il est aussi primordial de s’assurer de la solidité du plancher.

Les actions d’aménagement que vous devez réaliser

Les gros travaux pour un aménagement de combles consistent à la transformation de la charpente, ce qui permet de dégager le maximum de surface habitable. La création d’un nouveau plancher est nécessaire dans le cas où sa capacité à supporter les charges lourdes est fortement mise en doute. Un cas de rehaussement est envisageable si vos combles présentent une hauteur sous-plafond insuffisante.

Par ailleurs, l’installation d’une isolation phonique et thermique est dans le programme pour vous assurer un confort optimal. Vous pouvez bénéficier d’une luminosité naturelle grâce à la pose de fenêtres de toit, de lucarnes ou de velux. S’ensuit la mise en place d’un système de chauffage et de réseau d’électricité ainsi que de plomberie.

Les démarches administratives à faire face

Agrandir sa maison exige certaines formalités auprès de la mairie. En effet, une déclaration préalable doit être adressée à la municipalité pour la conception d’une surface habitable de moins de 20m2, 40m2 si votre commune est soumise à un PLU spécifique. Au-dessus de cette valeur, un permis de construire est requis.

Découvrez nos réalisations

General Builder

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

House Extensions

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

Refurbishment

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

Electricity

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

General Builder

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

House Extensions

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

Refurbishment

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

Electricity

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

General Builder

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

House Extensions

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

Refurbishment

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

Electricity

Mirum est notare quam littera gothica, quam nunc putamus parum claram.

More »

Votre jardin : un milieu d’extension idéal

Si votre jardin présente une superficie assez vaste pour être exploitable, un agrandissement de maison de plain-pied est une option envisageable. La bordure à étendre dépend du plan, de la morphologie de votre résidence et des salles à créer.

Quelles sont les possibilités de création ?

Agrandir sa maison en empiétant sur le jardin ouvre à d’innombrables éventualités. En effet, vous pouvez notamment disposer de cette parcelle de terre pour étendre votre cuisine, votre séjour et même votre salle à manger. Par ailleurs, la conception d’une dépendance ou d’une construction indépendante à votre logement principal tel qu’un studio de jardin est aussi possible.

Quels travaux vous attendent ?

La solution d’agrandissement de maison est assimilable à une procédée d’édification d’une nouvelle maison. Aussi, prenez en compte la nécessité d’une réalisation de travaux lourds relatifs à une construction neuve. D’autre part, si vous concevez une dépendance, des travaux permettant une relation des deux volumes sont à prévoir.

Quelles formalités administratives sont à prévoir pour votre projet ?

Vous devez d’abord vérifier le COS ou coefficient d’occupation des sols en consultant votre PLU. Ce dernier regroupe en effet tous les critères indispensables pour pouvoir agrandir votre maison. Vous devez notamment respecter l’emprise au sol permise par votre commune. Pour une surface de plus de 20m2 un permis de construire est à demander. Une déclaration préalable est suffisante en-dessous de cette superficie. Pour un total de surface de 170m2, extension et existant, le recours à un architecte est obligatoire.

L’aménagement de votre sous-sol : une alternative intéressante

Votre sous-sol possède également un potentiel d’aménagement à ne pas minimiser. Exploitez-le en utilisant tout cet espace vacant comme promoteur de votre projet d’agrandissement de maison.

Les premières étapes de cette réalisation

Agrandir sa maison par l’aménagement de sous-sol requiert au minimum une hauteur de 1.80m sous plafond avec accès à l’extérieur. Votre plan devrait être validé par la municipalité s’il n’y a aucune zone inondable dans votre cave. Dans le cas où vous devez décoller une partie du plancher pour placer l’escalier, installer un support intérieur sur les murs qui fait appel à une transformation de la structure ou encore poser des fenêtres, l’octroi d’un permis de construire est impératif.

Les travaux à effectuer pour aménager le sous-sol

Le principal de l’ouvrage à exécuter consiste au réglage des problèmes liés à l’humidité, ceci dans le but de transformer le milieu insalubre en milieu sain, propice à un espace de vie. De plus, la mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée est la condition sine qua non d’un agrandissement de maison de ce genre.

Le coût moyen à envisager pour ce projet

Estimez un budget situé dans une fourchette de 800 et 1 500 euros/m2 pour un aménagement en intégralité de votre sous-sol, et 2 000 à 2 500 euros/m2 si une extension ou un rehaussement s’impose. Agrandir sa maison nécessite aussi de prévoir un certain taux pour les imprévus.

L’idée d’une surélévation pour un supplément de mètres carrés

Cette mesure est surtout adoptée par les propriétaires disposant d’une résidence à un étage. Le rez-de-chaussée étant réservé aux salles de réception, l’étage est souvent dédié aux chambres et aux sanitaires. Un agrandissement de maison par mécanisme de surélévation est une idée tentante pour un espace d’intimité additionnel.

Des ouvrages lourds pour un rehaussement de maison

Ce type d’agrandissement de maison fait appel à une modification complète de la toiture, celle-ci étant démontée pour permettre la surélévation. Le plancher, les mûrs et les cloisons sont à rajouter. Prévoyez dans ce cas-ci un frais de dépense de l’ordre de 2 000 euros/m2. A noter cependant que cette estimation peut varier en fonction des difficultés rencontrées.

Des formalités fiscales et administratives

Pour agrandir votre maison, consultez le PLU qui vous informe sur le COS, un indicateur qui limite la surface de plancher autorisée pour un terrain donné. Par ailleurs, le PLU détermine la hauteur de la surélévation à ne pas dépasser. Pour tout acte de rehaussement, un permis de construire est obligatoire. Les travaux d’extension que vous avez effectués doivent être déclarés auprès du fisc pour recalculer la valeur de votre taxe foncière et d’habitation.

Aménager ses combles : un concept d’agrandissement à adopter

L’aménagement de combles est un moyen qui vous permet d’acquérir un espace supplémentaire tout en donnant une plus-value à votre maison en cas de revente. Salle de jeu, bibliothèque, chambre d’enfant, suite parentale ou salle de bain, vous ce ne sont pas les idées qui manqueront quant à l’usage de ces mètres carrés supplémentaires.

Le diagnostic de faisabilité

Avant toute chose, faites le constat des lieux. Pour l’agrandissement de votre maison, une hauteur sous-toiture de plus de 1.80m est requise. L’angle d’inclinaison de la pente doit également être supérieur à 30° pour que les combles soient directement aménageables. Par ailleurs, la nature de la charpente est l’élément directeur de vos travaux. En effet, celle de type métallique nécessite une modification intégrale et la suppression des fermettes en W. Il est aussi primordial de s’assurer de la solidité du plancher.

Les actions d’aménagement que vous devez réaliser

Les gros travaux pour un aménagement de combles consistent à la transformation de la charpente, ce qui permet de dégager le maximum de surface habitable. La création d’un nouveau plancher est nécessaire dans le cas où sa capacité à supporter les charges lourdes est fortement mise en doute. Un cas de rehaussement est envisageable si vos combles présentent une hauteur sous-plafond insuffisante.

Par ailleurs, l’installation d’une isolation phonique et thermique est dans le programme pour vous assurer un confort optimal. Vous pouvez bénéficier d’une luminosité naturelle grâce à la pose de fenêtres de toit, de lucarnes ou de velux. S’ensuit la mise en place d’un système de chauffage et de réseau d’électricité ainsi que de plomberie.

Les démarches administratives à faire face

Agrandir sa maison exige certaines formalités auprès de la mairie. En effet, une déclaration préalable doit être adressée à la municipalité pour la conception d’une surface habitable de moins de 20m2, 40m2 si votre commune est soumise à un PLU spécifique. Au-dessus de cette valeur, un permis de construire est requis.