BESOIN D'UNE ETUDE DE VOTRE PROJET ?
PRENDRE RENDEZ-VOUS »

CONTACTEZ-NOUS :
09.77.55.37.27

Comment choisir la puissance de son différentiel ?

On le sait tous, le système électrique est un point sur lequel il ne faut pas lésiner lors de la construction d’une maison. Une mauvaise installation peut porter atteinte à la sécurité des résidents. En ce sens, il est primordial d’avoir un tableau de protection et de répartition en adéquation avec ses besoins.

Disjoncteur différentiel et interrupteur différentiel : lequel utiliser ?

Souvent confondus, les interrupteurs et les disjoncteurs différentiels présentent une différence notable. Chacun propose une capacité de protection particulière.

Le disjoncteur différentiel

Celui-ci a pour rôle de protéger les circuits en cas de surcharges. Il agit également dans les cas de court-circuit en coupant automatiquement le courant. D’autre part, il prévient les risques d’électrisation des résidents. Une fois le seuil différentiel atteint, le disjoncteur se déclenche. Ce seuil correspond à sa sensibilité.

L’interrupteur différentiel

En règle générale, l’interrupteur différentiel présente le même rôle de protection contre l’électrisation que le disjoncteur différentiel. Par contre, il ne peut pas détecter les surcharges ou les courts-circuits donc sa performance est limitée. L’interrupteur différentiel ne peut pas protéger les circuits à risque comme l’alarme, l’équipement informatique ou encore le congélateur.

Entre puissance et circuit à protéger

Le calibre de votre différentiel dépend du circuit que vous voulez protéger ou aussi de la surface de votre maison. Par ailleurs, le type de différentiel utilisé, indissociable à un calibre défini, doit être également pris en compte pour chaque installation.

Le type de différentiel

On retrouve le type AC pour l’usage standard. Les différentiels de type A servent à protéger les appareils spécialisés tels que les lave-linge, les plaques de cuisson à induction et les cuisinières. On constate aussi le type B pour est installations à courant continue. Cependant seuls les types AC et A intéressent généralement les logements.

Le calibre idéal

Suivant la norme, une maison possédant une surface inférieure à 35 m2 doit contenir un différentiel AC de 25A au moins et un autre de 40A de type A. Pour une habitation de 35 m2 à 100 m2, il faut deux différentiels de type AC faisant un calibre de 40A et un de type A avec 40A. Au-delà de 100 m2, le type et la puissance sont les mêmes mais les nombres sont respectivement de trois et un. Si la puissance est choisie en fonction des appareils à protéger, optez pour un calibre de 10A ou 16A pour l’éclairage. Les prises électriques nécessitent une puissance de 16A ou 20A. Pour les circuits spécialisés, le calibre du différentiel peut varier selon la puissance maximale de l’appareil : 20A pour une puissance de 4600 W, 32A pour les circuits de 7360W et 40A pour ceux de 9200W.

© 2018 - Tous droits réservés
  
Kit Extension

Votre étude gratuite