BESOIN D'UNE ETUDE DE VOTRE PROJET ?
PRENDRE RENDEZ-VOUS »

CONTACTEZ-NOUS :
09.77.55.37.27

L’ANAH : pour l’amélioration de votre habitat

Aides rénovation Anah

En quête d’une condition de vie plus confortable, vous rêvez d’améliorer votre logement. Cependant, un revenu modeste vous empêche de donner suite à votre projet. L’agence nationale de l’habitat ou Anah met à votre disposition une assistance financière pour vous donner la possibilité de réaliser des travaux destinés à votre bien-être.

L’Anah et les travaux concernés

L’Anah intervient dans la lutte contre l’habitat insalubre et dégradé, le traitement des copropriétés en difficulté ainsi que la précarité. Dans ses registres figure également l’adaptation de l’habitation aux besoins des personnes impotentes et âgées. Les subventions qu’elle accorde sont destinées aux propriétaires occupants, bailleurs et copropriétés éprouvant particulièrement une difficulté financière. L’organisme offre leur offre la possibilité de réaliser des travaux de réhabilitation pour un meilleur cadre de vie.

Pour les propriétaires occupants ou bailleurs

L’agence d’aides nationale peut financer les travaux de rénovation de votre logement, en l’occurrence les travaux d’installation ou de réhabilitation de la plomberie et de l’électricité ainsi que l’installation des sanitaires, la consolidation des fondations et la suppléance de la toiture.

Soucieuse du confort des personnes d’un âge avancé, l’Anah mettre à leur disposition une aide financière pour l’aménagement de leur logement. Ce soutien porte sur des travaux d’adaptation simplifiant leur quotidien tels que le remplacement d’une baignoire par une douche ou encore la conception d’un monte-escalier électrique pour leur épargner de faire trop d’efforts.

L’établissement met aussi un point d’honneur à rendre le logement des personnes en impotence fonctionnelle plus facile d’accès et d’utilisation. Les subventions de l’Anah permettent par exemple l’extension des portes ou l’installation d’une rampe pour un meilleur accès des fauteuils.

Les bailleurs qui s’engagent à mettre en location leur résidence à des personnes aux ressources limitées et avec un loyer abordable peuvent, eux aussi, bénéficier des aides de l’Anah dans leur projet de rénovation.

Pour les copropriétés

Les travaux de rénovation des parties communes dans la copropriété ou encore la réhabilitation de certaines parties non-collectives sont couverts par les subventions nationales. Y sont également compris les rénovations thermiques, les actions lourdes sur la structure du logement ou encore les travaux rendant un accès facile pour les personnes en difficulté de déplacement.

Pour une rénovation commune aux bénéficiaires

Grâce à la prime Habiter mieux, les aides de l’Anah vous donnent accès aux rénovations permettant une baisse d’au moins 25% de votre consommation d’énergie. Les travaux peuvent consister à une isolation thermique des murs, des combles ou des fenêtres, mais aussi à une réhabilitation du système de chauffage et d’émission d’eau.

L’Anah : quelles conditions à remplir ?

En ce qui concerne votre situation

Pour être éligible, vous devez remplir certains critères, dont la possession d’une habitation de plus de 15 ans à la date d’acceptation de votre demande de subvention par l’Anah et le non-accès à un PTZ durant les cinq dernières années. Le montant de l’allocation qui vous sera accordé dépend de la condition du non-dépassement de revenus fixé nationalement. Notez que l’assistance financière est uniquement disponible pour les ménages considérés à ressources modestes ou très modestes.

En ce qui concerne vos travaux

Du côté des travaux, ils ne doivent pas porter sur la décoration de l’habitation et en aucun cas être assimilables à une construction neuve ni à une extension. Si vous êtes bénéficiaire d’une prime Habiter mieux, les travaux réalisés doivent contribuer à la baisse d’au moins 25% de votre consommation énergétique. De plus, vous devez vous engager à ne pas entamer le projet avant le dépôt de votre dossier de subventions à l’Anah. Vous aurez aussi à présenter à l’agence les certificats d’économie d’énergie relatifs aux travaux de réhabilitation thermique.

Dans votre engagement envers l’établissement, vous devez utiliser votre logement comme résidence principale qui devra être occupée pendant 6 ans au minimum après la fin du chantier. Par ailleurs, il vous faudra impérativement faire appel à un maître d’œuvre si vos travaux sont budgétés au-delà de 100 000 euros HT.

A quel montant s’élève cette aide financière ?

Pour la réalisation de vos projets, l’Anah peut vous allouer jusqu’à la 50% du montant total des opérations HT si vous êtes classé « personne à revenu très modeste ». Le montant maximal est de 10 000 euros et 25 000 euros pour les travaux lourds. Avec la prime Habiter mieux, vous bénéficiez d’une aide de 10 % du coût total des travaux HT, qui est limité à 2 000 euros. Pour ceux qui sont catégorisés à ressources modestes, l’organisme leur confère une subvention de 35% du montant total HT, dont l’aide maximale est de 7 000 euros. Et si vous avez une prime Habiter mieux, 10% de la somme totale HT, limités à 1 600 euros, vous sont accordés.

© 2018 - Tous droits réservés
  
Kit Extension

Votre étude gratuite